Apave participe au lancement de 4 nouveaux satellites Galileo

- il y a 1 mois

Le 12 décembre 2017, Ariane 5 a mis en orbite quatre nouveaux satellites Galileo. C’est depuis le Centre de contrôle du Centre national d’étude spatiale de Toulouse (CNES) qu’ont été opérés les 19e, 20e, 21e et 22e satellites afin de les positionner de manière très fine (5 mètres !) à 22 900 km d’altitude, sur une orbite circulaire inclinée. À terme, les 26 satellites offriront une précision et une variété d’utilisations jusqu’alors jamais atteintes.

Dans le cadre d’un contrat d’Assurance Qualité au CNES Toulouse, des ingénieurs Apave de la DO « Aéronautique & Espace » participent depuis 2009 aux préparations et aux opérations de ces mises à poste successives (8). Il s’agit de maîtriser parfaitement les calculs d'orbite et de manœuvres, la mise en œuvre des systèmes à bord, la gestion du centre de contrôle et du réseau de stations au sol.

En amont de la mission, de long mois de préparation sont nécessaires afin de maintenir en conditions opérationnels les moyens matériels, les logiciels ainsi que les produits opérationnels comme par exemple les procédures, les bases de données satellites, et de manière générale tous les fichiers de configuration qui doivent être adaptés aux caractéristiques de chaque mission.

Dans ce contexte, les ingénieurs Qualité Apave mettent en œuvre la démarche qualité du CNES visant à garantir la bonne préparation de la mission et la mise en œuvre des moyens opérationnels. Ceci passe notamment par exemple par la conduite d’audit, la formation des équipes aux principes qualités, le suivi outillé des évolutions de la configuration et des anomalies, la prise en compte du retour d’expérience, le contrôle documentaire, le suivi de la qualification des systèmes technique et in fine des opérateurs. Lors de la mise à poste, les ingénieurs Qualité se relaient également en 24/24 pendant 13 jours pour suivre tout le déroulement des opérations depuis leur poste en salle de contrôle. Ils sont également entrainés aux situations de contingences et deviennent alors une aide précieuse pour le Directeur de Vol.

Il est d’ores et déjà prévu de lancer 4 nouveaux satellites en 2018 pour compléter la constellation Galileo. Alors si vous cherchez votre chemin, ne dites plus « j’utilise mon GPS » mais plutôt «  j’utilise mon Galileo ».

 

Nous contacter
Partager