Sept ports de pêche passés au crible

- il y a 4 mois

Le Conseil départemental du Finistère a choisi Apave pour la réalisation d’un diagnostic technique sur-mesure des bâtiments, des équipements et des réseaux de sept ports de pêche de Cornouaille.

1. Diagnostiquer sept ports de pêche.
Le 6 février dernier, le Conseil départemental du Finistère a confié à Apave une mission d’audit technique des ouvrages et des équipements des sept ports de pêche de Cornouaille*. Cette mission était couplée à la mise en œuvre d’une démarche de gestion patrimoniale par les risques afin de disposer des éléments d’aide à la décision sur la programmation des travaux sur les dix années à venir. Un véritable défi car Apave ne disposait que de trois mois pour mener à bien l’audit technique. « Nous avons travaillé en mode projet en mobilisant des intervenants spécialistes de plusieurs unités (construction, inspection et IAPM**) », précise Jean-Claude Olivry, responsable unité construction et chef de l’agence Apave de Quimper.

2. Des inspections sur le terrain.
Sur place, huit techniciens et ingénieurs ont inspecté méticuleusement l’état de santé des bâtiments, des équipements et des réseaux. Ils ont vérifié que tous les contrôles périodiques obligatoires et les opérations de maintenance avaient bien été réalisés. Les données collectée sont ensuite été intégrées analysées dans le logiciel Scan d’Apave. «Nous avons beaucoup échangé avec Anne-Sophie Poirot du service Mer du Conseil départemental du Finistère. Simon Blestel, notre pilote projet, a adapté l’outil Scan aux besoins spécifiques de ce projet afin de proposer un état de lieux sur mesure des travaux à engager, avec les priorités des actions, les délais, les coûts estimés, etc. », ajoute Jean-Claude Olivry.

3. Des recommandations sur huit ans.
Pour chaque site, Apave a rédigé des rapports de synthèse, précisant les écarts réglementaires,les caractéristiques techniques des équipements et des bâtiments. Ces documents indiquaient également les préconisations d’Apave sur la programmation des travaux pour les huit années à venir. « Elles nous ont servi d’aide à la décision à la fois dans le cadre de la fin des contrats de concession avec la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) et pour la préparation du nouveau marché de délégation », conclut Anne-Sophie Poirot, /
* Guilvinec Lechiagat, Saint Guénolé Penmarch, Loctudy Ile Tudy, Plobannalec Lesconil, Douarnenez, Audierne et Concarneau.
** Inspection assistance pression matériaux

CONTACT >
jean-claude.olivry@apave.com
Nous contacter
Partager