CNR teste ses groupes électrogènes

- il y a 9 mois

Pour CNR, concessionnaire du Rhône, la sécurité hydraulique constitue un enjeu majeur. Afin de contrôler la bonne marche de ses 55 groupes électrogènes, elle a confié à Apave une campagne d’essais.

Depuis 1934, la Compagnie nationale du Rhône (CNR) exploite la concession du fleuve le plus puissant de France. Dans ce cadre, elle gère la navigabilité, l’irrigation et la production d’électricité. «Pour mener à bien l’ensemble de ses missions, les usines hydroélectriques, les barrages et les stations de relevage se voient dotés de groupes électrogènes, indique Jean-Marc Berry, ingénieur maintenance courante à la direction gestion d’actifs et concessions de CNR. Ils ont pour rôle de pallier l’alimentation électrique des sites en cas de pertes ou d’indisponibilité des alimentations principales pour des raisons de crue,tempête ou neige excessive.» Pas moins de 55 groupes électrogènes à forte puissance (de 60 à 950 kVA) se trouvent dans différentes installations le long du Rhône. En 2016, CNR a souhaité lancer des tests dans le but de vérifier leur bonne tenue en cas de panne. «Nous avions déjà réalisé des missions de diagnostics ou de formations pour ce client, rappelle Philippe Rascle, ingénieur électricité à l'agence Apave de Lyon. Ils nous ont donc tout naturellement fait confiance.»

UN BANC DE CHARGE DE 3 TONNES
L’idée ? «Mener ces essais dans les conditions les plus proches du réel. Pour ce faire, nous avons utilisé un banc de charge sur remorque, loué à un prestataire.» Cela représentait parfois 1,5 tonne de câbles à déplacer, sans compter le banc de charge (3 tonnes). Trois ingénieurs d’Apave sont intervenus. Leur mission ? La conduite des tests, grâce à l’installation d’appareils de mesure électrique,de deux analyseurs de réseau, d’une caméra thermique infrarouge et de sondes d’enregistrement de température… Soit deux heures d’essais pour chacun des groupes électrogènes. /


//////
LA DÉMARCHE APAVE
Apave a mené 34 essais de groupes électrogènes d’avril à novembre 2017 pour le compte de CNR. Les prochains essais sont à planifier début 2018. L’utilisation d’un banc de charge spécifique permet un essai avec un facteur de puissance le plus contraignant possible pour le groupe électrogène. Après chaque test, un rapport est remis au client avec des recommandations sur la performance du groupe électrogène évalué.

CONTACT >
philippe.rascle@apave.com

Nous contacter
Partager